5 conseils pour une prise de parole en public… tout en douceur !

November 3, 2017

 

La prise de parole en public, un exercice redouté

 

Qui n’a jamais eu les mains moites, voire même parfois la voix qui déraille au moment de prendre la parole devant ses collègues ou ses patrons quand il s’agit de présenter un projet ? La prise de parole en public est un des exercices les plus redoutés et délicats.

Si nous ne pouvons pas éliminer simplement d’un claquement de doigts les raisons qui font que l’on a parfois peur de parler en public, nous pouvons toutefois appliquer quelques techniques issues du théâtre d’improvisation pour nous aider à les contrôler, à les maîtriser.

 

Cinq bons conseils à appliquer dès maintenant pour la prise de parole en public

 

Voici cinq conseils pour que la prise de parole en public soit gérée au mieux, car cet exercice qui peut s’avérer délicat peut être maîtrisé :

 

1-. Échauffez-vous ! Au même titre qu’un sportif va s’échauffer avant de démarrer sa course de fond, vous devez vous échauffer la voix pour ne pas qu’elle vous trahisse en cours de route lors de la prise de parole en public. N’hésitez pas à vous isoler pour faire quelques vocalises si besoin. Vous pouvez aussi venir un peu plus tôt dans la salle où aura lieu la présentation et vous entraîner à la faire une ou deux fois d’affilées pour vous l’approprier. Demandez à un ou une collègue de jouer le rôle de l’audience en les plaçant au fond de la salle, vous saurez si votre voix porte assez ; vous adapterez la tonalité en conséquence. Enfin, n’oubliez pas que comme le sportif, vous aurez besoin de vous hydrater alors prévoyez d’avoir à portée de main un verre d’eau pour éviter que votre gorge ne s’assèche.

 

2.- Lors de la prise de parole en public, ne regardez pas vos interlocuteurs directement dans les yeux si cela vous gêne, mais juste au dessus, au niveau des sourcils, sur l’arête du nez ou sur le bas du front par exemple. Les personnes dans l’assistance auront elles, l’impression que vous les regardez dans les yeux. Pensez également à balayer la salle du regard et à ne pas vous focaliser sur une seule personne, souvent celle qui se trouve devant nous, au premier rang. En faisant cela, vous risquez d’avoir une audience moins captive car les personnes que vous ne regarderez pas se sentiront moins concernées par votre intervention.

 

3-. Pensez à respirer et si possible avec le ventre pour éviter de faire votre discours « sous apnée ». Bien souvent, quand on est en situation de stress, on ne respire qu’avec le haut des poumons alors que notre cage thoracique peut se déployer bien plus en profondeur. Faites deux ou trois respirations avant de prendre la parole, il faut que vous sentiez l’air entrer dans vos poumons et que vous le fassiez descendre jusqu’à gonfler votre ventre. Vous pourrez refaire une respiration profonde en cours de présentation si vous sentez que votre pouls s’accélère sans raison et que vous avez du mal à reprendre votre souffle. Attention cependant à ne pas respirer ainsi pendant toute votre présentation, vous risqueriez alors de basculer dans l’hyperventilation !

 

4-. Appliquez la méthode du storytelling en faisant une mise en récit de votre présentation. Si vous voulez garder votre audience captive, il vous faut la tenir en haleine. Qui n’a jamais piqué du nez au cinéma devant un film au scénario léger, prévisible voire parfois inexistant ? Voyez donc votre intervention comme une pièce de théâtre que vous jouez : préparez une introduction pour poser le contexte de votre sujet puis déployez votre histoire en déroulant votre présentation sans oublier de varier le ton de votre voix ou même, votre position pour ne pas devenir monocorde et monotone. Enfin, prévoyez une chute pour que votre audience comprenne que l’histoire touche à sa fin. Tout dépend du contexte dans lequel on fait sa présentation et du sujet qui est traité, mais quand cela est possible n’hésitez pas à faire une chute un tant soit peu humoristique. C’est toujours une agréable façon de clore un sujet tout en laissant une bonne impression. Croyez-moi, de nombreuses fois ce n’est pas l’équipe qui a construit toute l’histoire lors d’un match d’improvisation théâtrale qui obtient le point du public, mais celle qui a trouvé une chute drôle ou un bon jeu de mot juste avant que ne retentisse le coup de sifflet de l’arbitre. Pensez-y, le fond de votre présentation est certes le plus important, mais une jolie forme lui donne encore plus de valeur !

 

5-. Souriez ! Physiquement d’abord en affichant un vrai sourire et puis vous verrez que votre voix aussi va sourire, elle sera alors plus agréable à écouter. Votre personne sera également plus agréable à regarder si vous souriez. Alors oui, souriez de tout votre être, soyez heureux d’être là et de faire ce que vous faîtes. Faîtes-le avec fierté et vivez l’instant présent, c’est VOTRE moment à vous. Savourez-le ! Il n’en sera que plus agréable, pour vous en premier lieu mais aussi pour toutes les personnes qui seront en face de vous.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Genève, Suisse |  +41 (0)79 832 85 27  |  hello@vk-coach.com

© 2023 par Compétences. Créé avec Wix.com