« Oui … et », l’expression qui permet de s’imposer !

November 10, 2017

 

L’utilité du « Oui … et  »

« Oui … et  » est une expression forte qui permet à bien des égards de s’imposer dans la vie de tous les jours. « Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs » disait William Shakespeare. Aujourd’hui encore, cette citation est plus que jamais d’actualité.

En effet, on peut voir le monde de l’entreprise comme une grande scène où tous les jours, des dizaines, voire des centaines de personnes, se croisent, communiquent, échangent, évoluent et travaillent ensemble. Alors comment rester acteur de sa vie professionnelle et s’imposer en toute circonstance ?

En utilisant par exemple cette technique issue du monde de l’improvisation théâtrale : le « Oui … et ».

 

S’imposer grâce au pouvoir magique du « Oui … et »

Une des premières règles que l’on apprend quand on commence l’improvisation théâtrale, c’est la règle du « Oui ». Pour faire simple, disons que quand un comédien propose quelque chose sur scène, il est préférable de lui répondre « Oui » puis de rajouter ensuite un élément nouveau qui va permettre à l’histoire de continuer à avancer mais sans renier la première idée.

Pierre : « Et si on se mariait ? »

Mélissa : « Oui, et faisons le dès que possible, comme cela nous pourrons habiter ensemble ! »

Dans cet exemple, si Mélissa avait répondu « non » à la demande en mariage de Pierre, alors l’histoire n’aurait pas pu avancer.

Les acteurs auraient dû repartir sur une nouvelle proposition en recommençant le processus d’échange d’idées jusqu’à ce que l’un des deux acteurs accepte la proposition de l’autre pour que l’histoire puisse enfin démarrer.

En tant que spectateur, ce n’est pas très amusant à regarder cette lutte des idées qui n’aboutit sur … rien de concret !

 

Avec le « Oui … et » suis-je alors obligé(e) d’accepter toutes les idées ?

 

Non, bien sûr que non ! Au même titre que Mélissa n’est pas obligée d’épouser Pierre, vous n’êtes pas obligé(e) d’accepter les idées qui sont proposées si ces dernières vont, par exemple, à l’encontre de vos propres valeurs.

Si Mélissa n’a pas envie d’épouser Pierre (mais qu’en tant que comédienne elle veut quand même faire avancer l’histoire au même titre que vous souhaitez probablement boucler le dossier sur lequel vous travaillez !) alors on aurait pu être témoin de cette scène :

Pierre : « Et si on se mariait ? »

Mélissa : « Oui, et divorçons dans la foulée comme cela on ne sera même pas obligés d’habiter ensemble ! »

Certes cet exemple est volontairement provocateur, mais c’est pour vous faire comprendre que vous pourrez toujours faire passer vos propres idées même si vous acceptez celles des autres. Vous pourrez toujours garder votre vision du projet sans avoir à renier vos valeurs à condition bien sûr de les apporter en complément de l’idée première et non pas en opposition directe !

C’est à ce moment-là que vous devenez vous aussi un acteur du projet, vous pouvez l’emmener ailleurs, lui faire prendre une tournure inattendue ou l’emporter dans une direction qui vous convient mieux, c’est ce que l’on appelle la co-créativité.

L’objectif du « Oui … et » est donc simplement d’accepter une idée pour la développer avec votre propre vision afin d’arriver à construire quelque chose ensemble sans pour autant renier vos valeurs ou ce que vous êtes, tout simplement.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Genève, Suisse |  +41 (0)79 832 85 27  |  hello@vk-coach.com

© 2023 par Compétences. Créé avec Wix.com